Jérémy BESSET

 

Né en France à Cannes en 1984, vit et travaille à Mouans-Sartoux.

Dès l’âge de 12 ans, il réalise ses premiers graffitis pour exister dans un monde difficile en absence d’entourage. Fragile, sensible, il a une approche harmonieuse des lettres et des couleurs, associant avec justesse le « vintage et le moderne ».

« Je veux vivre et ne plus survivre. La rue est une école de la vie mais le but est d’en sortir ! ». Ses toiles sont expressives, on entre dans un univers où l’oeuvre se mélange au langage du quotidien.

De 12 à 20 ans il exerce son art principalement dans la rue de façon instinctive, mais on sent déjà le fort potentiel de ce jeune homme. Il suivra ensuite une formation de peintre décorateur où il apprendra, la patine, le travail à la chaux, l’enluminure, dans ce travail artisanal qu’il réalise avec bonheur on perçoit une âme d’artiste. En 2014, L’atelier de Jérémy obtient le label « 30 Merveilles du pays de Grasse ». Satisfait de cette reconnaissance, il ferme la page de l’artisanat et décide dès janvier 2015 de mettre toute son énergie au profit de sa carrière artistique sous son vrai nom : J.Besset. Il va mettre au profit de sa création toutes ces techniques acquises : les lettres qu’il faisait à la bombe vont prendre une toute autre dimension avec ses pinceaux, plus en accord avec son engagement pour l’environnement, l’apprentissage des couleurs, le maniement des pigments vont faire de lui un expert en colorimétrie, le travail sur des matières vivantes comme le bois ou le cuir vont lui permettre de sublimer les fonds de ses toiles, ses explosions sont parfaitement maîtrisées, rien n’est laissé au hasard; et c’est bien sûr par la nécessité du message positif délivré sur ses toiles que son oeuvre sera complétement aboutie. Très vite remarquées grâce aux réseaux sociaux ses oeuvres sont exposées en galeries achetées par des collectionneurs, Jérémy participe à des foires internationales et collabore avec de grandes marques.

En 2018, Jérémy se lance un nouveau défi et réalise ses premières sculptures exposées à la Millésime Gallery à Paris, le travail du métal, de la pierre lui ouvre de nouveaux horizons.

Il est également à l’initiative du festival « Craie ce qu’il te plaît ».

En 2019 il poursuit ce qu’il a entamé en 2018, le festival de la craie qui est reconduit à St Raphaël et Mouans-Sartoux et qui s’invite dans d’autres villes. Ses sculptures prennent de l’ampleur dans son travail, plus grandes, plus axées sur la patine et la recherche sur l’empreinte du temps et de la nature.

Enfin dans son exposition solo au mois d’avril dernier, il nous dévoile des oeuvres travaillées à la feuille d’or, de cuivre et d’argent et des explosions de couleurs où la peinture est travaillée comme une véritable matière.

© 2018 L'Atelier Franck Michel

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram