top of page

Anthony MIRIAL

Anthony Mirial.jpg

Biographie

Autodidacte, c’est à la Fac qu’il se passionne pour la photographie, où il travaillera, caché, dans les parkings des différentes cités universitaires qu’il fréquentera. Un lieu sombre et la simple lumière d’un néon lui suffisent alors pour exprimer sa pensée créative, sur fond de néo-caravagisme. Pas de matériel de studio, projecteurs, flashs ou trépied. C’est en vandale, un simple appareil photo à la main qu’il parcourt les parkings niçois, accompagnés de ses amis, modèles d’un soir, face à la lumière oscillante du néon. Les études s’effacent alors devant son objectif. Mirial se sert du corps comme témoin mais surtout comme d’une feuille de papier, le renvoyant à sa première passion : le dessin. Il y couche ainsi ses craintes, ses désirs et ses idées… Ces corps nus, il les « collectionne », et au gré des inspirations, leur offre un message à délivrer en les rhabillant de vitraux, de photographies superposées ou de tableaux classiques. Le nu disparaît alors et laisse apparaître une œuvre singulière, emplie de magie où l’esthétique répond aux thèmes sociaux abordés. (Les droits des femmes, la liberté, la religion, les attentats...). La finalité de l’œuvre ne se limite ainsi pas à son graphisme. Elle ouvre une porte vers un univers imaginaire, un mirage, peut-être la réminiscence d’un rêve oublié. Depuis, Anthony Mirial a quitté les parkings pour travailler à partir d’images prises sur le réel, dans la rue, le métro, lors de voyages... jusqu’au 109 où il a posé ses valises l’été dernier, avec le soutien de la ville de Nice.
A 34 ans, c’est son premier atelier à proprement parler dans lequel il développe une vision nouvelle de son travail par couche. C’est à la prise de vue ou de manière plastique en intervenant directement sur le tirage qu’il procède désormais pour donner cette impression de superpositions…

Défendu par l’UMAM sur ses différentes biennales, il a également exposé dans de nombreuses foires et Galeries, à Londres (Start Saatchi Gallery), Miami (Art Wynwood, Art palm Beach), Bâle (Scope Basel), Paris (Fotofever, Paris Photodoc, galerie Mark Hachem, Slick Off Fiac…)

Né en 1989 à Nice, FRANCE
Vie et travaille à Nice, FRANCE

Expositions (sélection)

  • 2011 Exposition «References implicites» - Cedac de cimiez - Nice

  • 2012 Exposition collective chez Lola Gassin «Kitchen» - Nice

  • 2012 Exposition «Nus sacrés» - g. Hubert Konrad (Co fondateur Art Price)

  • 2013 Exposition «Néons» - galerie Maud Barral - Nice

  • 2014 Biennale de l’UMAM - Château Musée - Cagnes sur mer

  • 2015 Exposition «Sacre Corps» - galerie Mark Hachem -Paris

  • 2015 Exposition «L’echos au chaos» - galerie Mark Hachem - Beyrouth

  • 2016 Biennale de l’UMAM, les 70 ans - palais de l’Europe - Menton

  • 2016 Exposition collective UMAM - Musée Carnoles - Menton

  • 2016 Collection permanente - galerie 4 auction - Nice

  • 2016 Collection permanente - galerie Hurtebize - Cannes croisette

  • 2017 Exposition collective «Sin Limite» - Arte al limite - Chili

  • 2018 Exposition «Par(ad)is Perdu» - Galerie Mark Hachem - Paris

  • 2019 Exposition coll. «Hommage de l’UMAM à Renoir» - Cagnes sur mer

  • 2019 Exposition coll. «Liberté, Liberté cherie» - Musée Lympia - Nice

  • 2021 Biennale de l’UMAM «Moi, je» - Château Musée - Cagnes sur mer

  • 2022 Exposition coll. «Exodes» - Saint Raphael

  • 2024 Exposition «Mytho[Psycho]Logy» - L’alelier Frank Michel - Nice

  • 2024 Exposition Coll. «Mythologies d’Ulysse à Batman» - Saint-Raphael

bottom of page