Guillaume Corneille

Guillaume Corneille Van Beverloo est né en 1922 à Liège. Il commence mais abandonne assez rapidement des études à l’Académie des Beaux-Arts d’Amsterdam, l’enseignement trop classique, trop académique ne lui convenant pas. Guillaume Corneille veut être un artiste libre de penser et de créer. Rien ne l’empêche de vivre sa passion créatrice, pas même la guerre.
En 1948, il co-fonde la mouvement CoBrA (Copenhague-Bruxelles-Amsterdam) à Paris avec K. Appel, Constant, Dotremont, Noiret et Jorn. Ce courant est crée en opposition au surréalisme de Breton jugé trop théorisant à leur goût. Ce mouvement artistique expérimental est l’un des mouvements les plus importants d’après-guerre. Les œuvres de ce groupe sont peuplés de personnages parfois proches de l’art primitif, inspirés par l’art populaire principalement nordique. Les animaux (chats, oiseaux…) sont un des thèmes récurrent dans l’œuvre de Corneille avec la couleur, la femme, la nature et la musique. Ce bestiaire est inspiré des Contes et Fables traditionnelles danoises. L’important pour les artistes de CoBrA est de s’exprimer librement à travers les couleurs, les matières et les mots, sans contraintes ni règles.
Le 6 novembre 1951 marque la fin du mouvement CoBrA.
Les œuvres de Corneille sont exposées dans les plus grands musées du monde.
Il a fait le tour du monde et puisé son inspiration en tout. Il peint et écrit, ces poèmes accompagnent parfois ces œuvres picturales.
Tous les médiums l’intéressent : la photographie, il crée des lithographies, des aquagravures, des gravures, des sculptures (céramique, bronze, résine, verre…) des bijoux, de la vaisselle, des tapisseries,…

Evolution stylistique :

- jusqu’à 1947 : période de jeunesse (où le portrait tient une place importante)

- de 1948 à 1951 : période CoBrA

- de 1951 à 1955 : période post-CoBrA – Abstraction lyrique

- de 1955 à 1965 : période minéralogique ou « géologique » ou « paysagisme abstrait »

- à partir de 1970 : période figurative

- 2007-2008 à la fin : synthèse de ses différentes périodes

Décès le 5 septembre 2010

Morgane Nannini, historienne de l’art
Source : corneilleguillaume.com/artiste.html (Nicolas Delamotte-Legrand)


 

No posts to display.